L’Accord du 31 décembre 2016 doit être mis en œuvre intégralement et sans délai par ses signataires, à commencer par les mesures de décrispation politique (Représentant spécial du SGNU)

⁠⁠⁠⁠⁠onu

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

L’Accord du 31 décembre 2016 doit être mis en œuvre intégralement et sans délai par ses signataires (Représentant spécial)

 

Kinshasa, 1er juillet 2017 – Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo et Chef de la MONUSCO, Maman Sidikou, suit de près l’évolution de la situation politique en République démocratique du Congo et en particulier les récentes déclarations de plusieurs acteurs nationaux clefs.

Le Représentant spécial tient à rappeler à tous les signataires de l’Accord du 31 décembre 2016 leur obligation de mettre en œuvre intégralement et de bonne foi cet accord.

L’Organisation des Nations Unies rappelle que cet accord constitue la seule voie viable et pacifique pour sortir de l’impasse actuelle et pour aboutir à l’organisation d’élections paisibles et crédibles.

« C’est à la CENI que revient la responsabilité principale d’organiser ces élections conformément à la Constitution et à l’Accord du 31 décembre 2016. J’appelle donc la CENI à publier sans plus tarder un calendrier officiel et consensuel pour l’organisation de ces élections », a indiqué M. Sidikou.

Le Représentant spécial exhorte le gouvernement à poursuivre et assurer la mise en œuvre intégrale et rapide des mesures de décrispation prévues par l’Accord du 31 décembre 2016, afin de créer l’environnement politique et les autres conditions nécessaires pour l’organisation des élections.

« Ces mesures de décrispation sont des ingrédients essentiels pour promouvoir une vraie concorde entre tous les Congolais, dans cette phase cruciale de l’histoire du Congo », a ajouté le Représentant spécial.

L’ONU exhorte également les partis politiques à redoubler d’efforts afin de trouver, par le dialogue, une solution à l’impasse persistante.

A cet égard, le Représentant spécial Maman Sidikou réaffirme sa détermination à poursuivre ses bons offices, conformément à la Résolution 2348 du Conseil de sécurité de l’ONU, et à travailler avec tous les acteurs nationaux et les partenaires régionaux et internationaux en vue de la mise en œuvre complète et fidèle de l’Accord du 31 décembre 2016.