Libération des prisonniers politiques : les évêques proposent un « deal » à l’Opposition

Libération des prisonniers politiques : les évêques proposent un « deal » à l’Opposition

Des évêques catholique lors d’un point de presse le 4/12/2011 à Kinshasa, en rapport avec le déroulement des élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Reçus par les évêques catholiques jeudi 11 août dernier, dans le cadre d’une campagne menée en vue de convaincre les uns et les autres à prendre part au dialogue, les opposants congolais, principalement l’Udps et alliés, ont refusé un « deal » leur proposé par les hommes en soutane, par rapport à la libération des prisonniers politiques.

Il s’agit de libérer les opposants emblématiques qui croupissent en prison (Diomi, Muyambo, Ngoy, Bahuma, Mkwambala), juste pour siéger au dialogue.

Et qu’après ce forum, ils regagnent la taule. Félix Tshisekedi, Lisanga Bonganga… ont dit « niet » à cette proposition qui ne respecte en rien les préalables exigés par l’Opposition. Pour eux, ils doivent être définitivement libérés, point barre. « C’est à prendre ou à laisser », a dit Jean-Pierre Boka de la DC et de la MPP.

Et aux évêques de répondre, « dans cette condition, s’ils sont libérés, ne parlez plus de la rue (art 64 de la Constitution) ou du préavis, car ça fait très mal à l’autre camp ». Cette réponse a fait rire et les évêques et les opposants. Mais pour ces derniers, il faut d’abord libérer ces prisonniers, et la suite on verra après.

C’est sur cette note qu’ils se sont séparés. Les évêques ont promis aux opposants que, très bientôt, les choses marcheront comme ils le souhaitent. Ils insistent qu’en retour, l’Opposition mette de l’eau dans son vin pour prendre part au dialogue.

Il faut noter que le même « deal » a été proposé à toutes les plateformes de l’Opposition, reçues le même jour mais de manière séparée, dont le G7, l’Alternance pour la République (AR) et la Dynamique de l’Opposition et que toutes les formations politique ont exigé la libérations immédiate des opposants phare de la RDC incarcérés.

Bizarrement, toutes ont répondu de la même façon. Une manière de confirmer que l’Opposition congolaise est désormais unie pour une cause, celle de sauver la nation en danger.

L’opinion estime que les évêques se débrouillent mieux que le facilitateur Edem Kodjo publiquement récusé par Etienne Tshisekedi lors de son meeting du 31 juillet dernier, le qualifiant de « Grand Kabiliste ».

Par RDC2016

http://www.rdc2016.net/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s